Le coliving, un mix amélioré de la colocation et du coworking, se développe à vue d’œil dans les quartiers Belges depuis quelques années. Ce mode d’habitation est souvent vu comme la façon idéale de se loger pour un jeune actif.

Cependant, grâce à cet aspect de vie commune, cette nouvelle tendance présente quelques contraintes avec lesquelles il va falloir s’adapter pour une expérience réussie. Voici les meilleures astuces pour que votre coliving se passe sous les meilleurs auspices.

Choisir une résidence qui reflète votre image

L’engouement des particuliers et entreprises pour l’immobilier a précipité l’accroissement du prix de vente et de location des immeubles bruxellois. En effet, louer un appartement pour soi-même, ou faire de la colocation revient au même économiquement parlant.

Face à cette situation, les propriétaires ont vite été obligés de trouver un nouveau concept afin de mieux vendre leur service. Grâce au coliving, les locataires se voyaient faire des économies, autant que les propriétaires percevaient des loyers considérables.

Cependant, réussir un coliving Bruxelles n’est pas une évidence. Déjà, il y a l’embarras du choix sur le type d’appartement à louer. L’idéal est de trouver une résidence qui répond à tous vos besoins. En l’occurrence, le coliving consiste à se partager des chambres séparées, avec des espaces communs comme la cuisine, les salons ou encore d’autres aménagements rendant la cohabitation plus agréable. Certains espaces proposent de très grosses résidences bien équipées.

une résidence qui reflète votre image

Tel un mini village, on peut y rencontrer une salle de cinéma, une bibliothèque, un spa, une salle de gym… tout ce qui pourrait participer aux loisirs des résidents. Toutefois, ce type de propriété risque de vous couper du monde extérieur.

Aussi, il y a des résidences en pleine métropole ou sous la quiétude de la campagne. Le but est d’opter pour l’emplacement qui vous ressemble. Mis à part le loyer et ce que les lieux proposent, vérifier également l’ambiance qui règne dans la communauté.

Ne restez pas dans votre coin

Malgré l’atout qu’offre le coliving sur le plan financier, ce type de cohabitation demande un savoir-vivre en communauté, et une grande compréhension pour autrui. Dans cette optique, vous aurez à faire l’effort de sociabiliser avec vos colocataires. La chambre, la salle de bain et parfois une petite kitchenette sont considérées comme des espaces personnels et privés, mais les autres espaces sont communs (cuisine, salon, salle à manger…).

Il va alors de votre tranquillité d’esprit et de votre intégrité dans la communauté, de tisser des liens avec d’autres personnes. Au lieu de vous terrer dans votre chambre, profiter de cette opportunité pour vous constituer un réseau réel. Vous pourriez faire de belles rencontres tant au niveau professionnel que personnel. Pour ce faire, vous devez commencer par vous renseigner sur les règles déjà instaurées, dès votre arrivée.

Avez-vous la possibilité d’organiser des soirées ? De ramener du monde dans l’enceinte de l’établissement ? De laisser traîner des affaires dans les salles communes ? Il faut souligner que la réussite d’une vie en communauté, que ce soit pour une association ou un coliving, dépend du respect de soi-même, d’autrui et des biens communs.