Le diastasis recti – ou diastasis rectus abdominis, comme on l’appelle en termes médicaux – est une affection courante qui se développe lorsque les deux parties du muscle le plus externe de l’abdomen (estomac) se séparent.

Ce problème survient généralement pendant la grossesse, lorsque le muscle s’étire pour accueillir un bébé en pleine croissance, mais il peut également se produire chez les nourrissons ou chez les hommes et les femmes plus âgés. Découvrez comment traiter et prévenir le diastasis recti grâce à la kinésithérapie dans les sections ci-dessous.

Vue d’ensemble du diastasis recti

Le diastasis recti se produit lorsque la ligne médiane du muscle abdominal le plus superficiel, appelé rectus abdominis, commence à se séparer. L’écartement de cette zone de tissu conjonctif, connue sous le nom de linea alba, peut se produire pour diverses raisons, notamment :

La grossesse : Ce phénomène est dû à la pression accrue qu’un fœtus en pleine croissance exerce sur la paroi de l’estomac. En fait, on estime que 66 % à 100 % des femmes souffrent de diastasis recti au cours de leur troisième trimestre. Les personnes qui portent plusieurs bébés ou celles qui sont de petite taille peuvent également y être plus sujettes.

Obésité abdominale : Les personnes qui subissent des changements fréquents ou rapides de poids corporel, ou qui ont une prédisposition génétique à cette affection, peuvent également être à risque.

Les nouveau-nés : Cette forme d’affection se résorbe généralement d’elle-même.

L’un des signes distinctifs du diastasis recti est une déformation ou un renflement visible au centre de l’estomac. Ce renflement peut se déplacer vers l’intérieur ou l’extérieur et est généralement aggravé par des activités qui activent les muscles abdominaux.

Elle peut également provoquer une sensation de flaccidité au niveau de l’estomac et donner l’impression que les muscles centraux sont faibles ou inefficaces.

Diagnostic à faire

Le diagnostic du diastasis recti est un processus relativement simple. Votre médecin ou votre kinésithérapeute commencera généralement par palper (examiner au toucher) la ligne médiane de votre estomac afin de détecter tout renflement ou toute saillie et de déterminer l’emplacement et la gravité de la séparation. Il peut également vous demander d’activer vos muscles abdominaux afin d’évaluer tout changement survenant lorsque vous tentez d’activer le muscle droit de l’abdomen.

En outre, il procède généralement à une anamnèse subjective approfondie. Pendant cette partie, votre prestataire de soins vous interrogera sur l’historique de votre grossesse et de votre accouchement, sur le moment où les symptômes ont commencé et sur les activités qui les améliorent ou les aggravent.

Dans des cas plus rares, votre prestataire de soins peut également demander une tomodensitométrie (CT scan) ou une échographie pour confirmer le diagnostic de diastasis recti.

Comment le diastasis recti peut-il être traité par la kinésithérapie ?

Dans de nombreux cas, le diastasis recti se résorbe de lui-même après la naissance de votre bébé ou lors d’une perte de poids importante. Cela dit, dans de nombreux cas, la kinésithérapie (PT) peut être nécessaire pour traiter cette affection. La physiothérapie utilise plusieurs stratégies différentes pour traiter les symptômes de ce problème. Elles comprennent :

Le renforcement du tronc

À mesure que vos muscles abdominaux sont étirés de plus en plus, ils deviennent moins efficaces pour assurer la stabilité du tronc. La physiothérapie peut aider à réduire la séparation qui se produit dans le muscle droit de l’abdomen en renforçant les muscles de votre estomac. Votre physiothérapeute peut également vous aider à cibler les muscles du bas du dos, de la hanche et du diaphragme, qui peuvent soutenir la zone affectée de votre estomac.

Éducation

Afin de réduire la tension exercée sur vos muscles abdominaux, il est important d’éviter certaines activités qui sollicitent davantage la zone où la séparation musculaire s’est produite. Votre physiothérapeute vous enseignera les mouvements les plus courants à éviter et vous aidera à trouver des stratégies compensatoires qui vous conviennent.

Contreventement

En plus des exercices qui ciblent les muscles centraux, certaines orthèses peuvent aider à soutenir votre abdomen et à réduire la quantité de séparation qui s’est produite. Votre physiothérapeute peut vous aider à trouver un vêtement qui vous permettra de mener à bien vos activités quotidiennes tout en assurant la stabilité de la zone où le diastasis recti s’est produit.

Stimulation électrique neuromusculaire (NMES)

La NMES est un appareil qui utilise un courant électrique pour stimuler l’activation de vos muscles abdominaux. Ce traitement est fréquemment utilisé par les kinésithérapeutes pour traiter le diastasis recti en combinaison avec des exercices de renforcement du tronc. Des recherches ont montré que l’utilisation du NMES en association avec des exercices entraîne une réduction de la largeur de la séparation abdominale et une augmentation de la force de l’estomac, par rapport au traitement de la maladie par des exercices seuls.

Moyens de prévenir le diastasis recti

La plupart des femmes, sinon toutes, connaîtront un certain degré de diastasis recti au cours de leur grossesse. Dans ce cas, il peut être impossible de prévenir complètement l’apparition de ce problème. Cela dit, le fait de commencer un programme régulier de renforcement du tronc au début de la grossesse peut faciliter la résolution de ce problème et soulager certains des symptômes après l’accouchement.

Questions fréquemment posées

Combien de temps faut-il pour guérir un diastasis recti avec la physiothérapie ?

Bien que les situations individuelles varient, un examen des preuves soutenant l’utilisation de la physiothérapie pour traiter le diastasis recti a montré qu’une certaine amélioration était constatée en six semaines seulement. D’autres études ont toutefois indiqué qu’il fallait attendre trois à six mois avant de constater des progrès significatifs.

Que faut-il porter pour la physiothérapie du diastasis recti ?

Dans le cadre de son évaluation, votre kinésithérapeute examinera généralement votre zone abdominale dénudée pour évaluer le diastasis recti. Par conséquent, votre ventre doit être facilement accessible lorsque vous allez en physiothérapie. En outre, il est important de porter des vêtements amples et confortables qui permettent de faire facilement de l’exercice pendant vos séances.

Votre ventre va-t-il s’assouplir lorsque vous suivez une thérapie physique pour le diastasis recti ?

Après la naissance d’un bébé ou une perte de poids importante, il faut parfois beaucoup de temps pour que la peau de votre ventre retrouve son élasticité et sa fermeté (à moins de recourir à une abdominoplastie). En fait, chez de nombreuses personnes, cette zone paraîtra toujours plus molle ou moins ferme après avoir été étirée par une grossesse ou un excès de poids. Si la kinésithérapie peut aider à renforcer les muscles centraux de l’estomac, elle n’est généralement pas efficace pour résoudre cet effet secondaire tout à fait normal de la grossesse ou de l’obésité.