Les spécialités japonaises sont nombreuses et sont toutes aussi surprenantes autant sur le plan gustatif que visuel. En termes de viande, l’utilisation du bœuf de kobe a fait ravage sur le territoire. Depuis des années, cette viande fait partie des meilleures viandes de qualité dans le monde. Traditionnellement servie pour les plus grandes personnalités du Japon, cette viande de prestige est aujourd’hui un incontournable dans le monde de la gastronomie qualitative. Mais que pouvons-nous vraiment dire de la viande de kobe ?

Un petit retour dans l’histoire

Le nom Kobé désigne une ville du Japon. C’est un lieu typique où le commerce étranger s’est développé, depuis le 19ème siècle. A l’époque les japonais n’avaient pas encore connu les bonnes vertus culinaires de la viande de bœuf. Ce n’est qu’en découvrant la saveur exceptionnelle de la viande de bœuf de Tajima qu’ils ont commencé a apprécié favorablement le met. C’est dans la région de Kobé que s’est alors développé le commerce de la viande originaire de Tajima. C’est pourquoi aujourd’hui, le nom de la viande de bœuf de Kobe a été attribué à cette viande d’exception. 

Les spécificités de la viande

Le steak de la viande de kobe présente une spécificité propre à lui, car il se différencie de toutes autres viandes de bœuf. Vous disposez d’une chair marbrée et constituée de gras insaturés. C’est d’ailleurs ce côté graisseux qui rend la viande encore plus succulente et plus fondante à la bouche. Cela renforce également le côté tendre et moelleux de la chair. 

Un élevage singulier

Contrairement à certains types d’élevage, le traitement des bœufs de kobé est bien conditionné. C’est dans la préfecture de Hyogo que l’élevage de bœuf de kobé se présente. Il s’agit notamment de vaches aux corps bien étroits et de petites tailles. Ces dernières sont nourries favorablement, avec de bons produits tels que la paille de riz, les céréales, mais aussi une eau bien pure. C’est dans un environnement reposant, serein et propre que les bétails passent leur journée. Mais aussi, leurs conditions de vie ont été favorisées pour qu’ils ne puissent pas être stressés. C’est de cette manière que la viande de bœuf de kobe est stimulée en goût. Cela renforce la qualité de la viande et sa grande saveur.

La notation de la viande

Bien évidemment, pour pouvoir obtenir la qualité de viande souhaitée, le bœuf doit être classifié selon certains critères de notation, à savoir l’indice de persillage, la texture, la chair comestibles et l’âge de la bête au moment de son abattement. Généralement, il faut qu’elle soit abattue entre ses 28 et 32 mois. 

Cependant, reconnaître un véritable bœuf de kobe est essentiel, afin d’éviter toutes formes d’usurpation. Généralement, le bœuf de kobé se sert en petite quantité, en raison de sa rareté, mais aussi de son prix élevé. Lorsque vous mangeriez ainsi dans un restaurant, examinez si le prix et la quantité de votre plat de bœuf se coïncident.  Assurez-vous également que la viande provient du Japon et non d’Amérique, car les bœufs de kobe d’Amérique sont métissés.