Toutes les entreprises voient d’un bon œil les clients qui paient leurs factures le plus rapidement possible. Pour offrir une incitation au client, de nombreux prestataires et commerçants proposent une réduction de prix de X% sur la somme des factures. Cette réduction s’appelle une remise.

 

Concrètement, il s’agit d’un accord entre le détaillant et l’acheteur qui permet à ce dernier de déduire une certaine somme du montant convenu, à condition que la facture soit payée dans un délai déterminé.

Que signifie exactement « remise » ?

Le terme « remise » indique, comme déjà mentionné, une réduction du prix. Un prestataire de services ou un fournisseur, qui accorde une « remise » à un client, lui permet de soustraire un certain pourcentage du montant de la facture, à condition qu’il paie dans les délais établis.

 

Les paiements effectués dans les 30 jours sont généralement courants, mais il est également possible de payer la facture avec d’autres délais, à la discrétion de l’entreprise. Pour augmenter la liquidité et proposer également une offre plus attractive pour les clients, il existe certains fournisseurs et prestataires qui proposent une remise. En moyenne, les termes de la remise sont compris entre 7 et 14 jours avec un taux allant de 2 à 3 pour cent.

 

Généralement, l’entreprise peut adopter deux types de politiques en matière de paiements : procéder à une prolongation nominale, puis accorder un délai de paiement dans la facture, par exemple à 30, 60 ou 90 jours, ou opter pour une prolongation-escompte. Dans ce cas, le client se voit offrir la possibilité d’anticiper le paiement, bénéficiant ainsi d’un escompte. Une telle politique repose sur la comparaison entre le coût de la remise (% sur une base annuelle) et le coût du capital pour l’entreprise.

 

Le mode choisi ne constitue pas un préalable indispensable à l’obtention de la remise. Dans le cas de relations contractuelles de longue durée, il est possible de rétracter les conditions de remise proposées.

Calcul de la remise

Voyons maintenant comment calculer la remise. La remise est toujours soustraite du montant brut de la facture. Cela permet de réduire les coûts d’achat, ce qui est un avantage essentiel pour les entreprises payantes. La remise appliquée par le vendeur au commerçant pour l’inciter à rembourser sa dette plus tôt est appelée remise commerciale, tandis que la remise appliquée aux clients sur un seul produit (quel que soit le prix) est appelée remise commerçante.

Les types de remise

En ce qui concerne les remises, vous constaterez qu’il existe en fait de nombreux types de remises différentes qui peuvent être appliquées en fonction de la situation. Les principaux sont :

 

  • L’escompte de règlement : consiste en une réduction de prix pour les acheteurs qui paient la marchandise rapidement ou même à la livraison. Elle est appliquée dans de nombreux secteurs, comme la distribution, et sert à augmenter la liquidité du vendeur et à réduire les coûts générés par le recouvrement de créances.
  • La remise sur quantité : consiste en une réduction de prix pour un achat en grande quantité d’un produit pour chaque commande, ou de manière cumulée, donc sur le nombre total de produits commandés sur l’année.
  • Les remises fonctionnelles ou commerciales : elles sont appliquées par le fabricant aux distributeurs qui peuvent à leur tour promouvoir de nouveaux produits.
  • La remise saisonnière : Il s’agit d’une réduction de prix pour ceux qui achètent des biens ou des services hors saison. De cette façon, les commerçants sont en mesure de maintenir des ventes constantes tout au long de l’année même face à une baisse de prix, ce qui permet au commerçant de réaliser un profit plutôt que de ne pas vendre du tout.

Pourquoi est-il pratique de payer avec la remise ?

On sait que payer avec une remise est toujours tentant, même si les économies sont réduites à quelques euros. Pour les clients et les fournisseurs, cependant, il existe certains avantages.

 

En effet, en payant à l’avance, le commerçant peut également faire face plus tôt à ses obligations. Il ne risque donc pas de se retrouver en difficulté pour organiser sa comptabilité et peut percevoir la TVA par anticipation, récupérant ainsi certains frais.

 

Enfin, si les clients profitent de remises en cours d’année, ils auront fait de grosses économies. Veuillez visiter le service d’expert comptable Saint-Gilles pour plus d’informations.