Avec le ralentissement économique, les droits de douane et l’impact du commerce sur la chaîne d’approvisionnement, une grande partie de la discussion s’est concentrée sur l’importation de biens et de services. Cependant, les exportateurs américains doivent reconnaître les risques qui peuvent survenir lorsqu’ils tentent de saisir le potentiel commercial des clients étrangers. De la sortie du port à la pénétration d’un nouveau marché, le commerce de produits manufacturés est confronté à des défis à la fois logistiques et abstraits à chaque étape du processus.  Vous trouverez ci-dessous les défis courants auxquels sont confrontées les entreprises qui choisissent d’exporter leurs produits et leurs solutions respectives.

1. Planification logistique imprécise de l’activité

Supposons que vous soyez une entreprise américaine cherchant à exporter des cartes de circuits imprimés à en Belgique. Non seulement vous devez vous assurer que l’expédition part et arrive à l’heure et au bon endroit, avec des manutentionnaires sur place pour assumer la responsabilité des marchandises une fois sur le sol de la Belgique, mais vous devez également tenir compte de la possibilité de dommages, de pertes et de vols. Une planification logistique solide est donc impérative pour que tout se passe bien. Vous avez également besoin d’un partenaire logistique qui connaît bien les règles et réglementations locales et les techniques de la sécurisation des approvisionnements, afin de vous aider à réduire les risques.

2. Inexpérience en matière de contrôle des frontières et de législation sur la distribution

Dédouanement, tarifs douaniers imprévus, vérification de la conformité aux règles et réglementations locales – ce ne sont là que quelques-uns des problèmes qui peuvent apparaître avant même que les marchandises n’entrent sur le marché. Pour faciliter le passage des marchandises à la frontière de manière rapide et sûre, faites appel aux services de consultants en conformité commerciale et en droit douanier. Un jugement sûr peut vous aider à éviter le cauchemar de voir vos exportations retenues à la douane.

Les trois méthodes de distribution les plus courantes sont l’exportation directe, l’octroi de licences et les partenariats/coentreprises. Le pays cible peut choisir pour vous. La vue d’ensemble du marché commercial de l’Inde comporte des restrictions strictes sur la propriété et l’investissement étrangers dans certaines industries. D’autres pays ont des lois protectionnistes, comme l’obligation d'”acheter local”, qui encouragent les entreprises étrangères à s’associer avec des entreprises locales ou à fabriquer dans le pays.

Choisissez judicieusement vos partenaires dans le pays. De nombreux marchés émergents ont une culture d’entreprise qui tolère les pots-de-vin et d’autres formes de corruption. Cela fait partie du coût des affaires sur place, mais aux États-Unis, c’est une infraction pénale. Assurez-vous que vos partenaires comprennent et respectent les lois de votre pays d’origine.

Commencez : Gagner des marchés auprès d’acheteurs locaux grâce à des efforts numériques

3. Comprendre les aspects juridiques de chaque marché

Vous avez déjà établi un plan de paiement méticuleux et maintenant la cargaison est arrivée, avec un client pour la récupérer. Maintenant, dans un pays étranger, que se passe-t-il lorsqu’un désaccord concernant les fluctuations des taux de change et d’intérêt surgit ? Que se passe-t-il lorsque, pire que tout, un client refuse de payer ? Une équipe juridique au fait du protocole local n’est pas seulement une recommandation mais une nécessité. Pour cette raison, les plans d’affaires ne sont pas des documents “taille unique” : vous devez en créer des distincts pour chaque marché. Des pays aussi vastes et divers que la Chine et l’Inde peuvent même exiger des plans régionaux. Les considérations spécifiques à prendre en compte sont les suivantes :

  • L’infrastructure : Prévoyez des coûts imprévus ou des pénuries dans les pays où les infrastructures de transport ou de technologie de l’information sont médiocres.
  • Les obstacles commerciaux : Étudiez comment les tarifs et les taxes affectent les exportations. Certains pays disposent de zones commerciales spéciales et d’autres possibilités pour réduire les formalités administratives.
  • Financement : Les banques nationales peuvent être réticentes à financer une entreprise internationale, mais vous pouvez bénéficier de l’aide de la US Export-Import Bank.

4. Risque financier lié aux taux de change des devises

Si les prix des produits manufacturés peuvent être plus prévisibles, les taux de change comportent des risques défavorables qui peuvent entraîner une perte de bénéfices ou de revenus. En général, même si l’exportation à partir d’un pays dont les entreprises sont plus stables est susceptible d’avoir des systèmes financiers plus stables ou prévisibles, il y a toujours un niveau de risque élevé à considérer. Les fabricants doivent tenir compte de l’évolution du taux de change des devises qui peut être imprévisible en fonction des changements économiques et politiques.

5. Ne pas déterminer si votre produit se vendra

L’expansion internationale peut être un moyen efficace de prolonger la vie de gammes de produits vieillissants et de contrer les variations saisonnières du marché américain. Cependant, vous devez vous assurer qu’il y a de la place sur le marché et que les consommateurs seront réceptifs à vos produits. Il vous faut non seulement un distributeur capable de mettre les produits en rayon, mais aussi un distributeur capable de les faire décoller. Pour avoir un produit d’exportation réussi, vous devrez tenir compte des nuances culturelles, des préférences locales et des tendances actuelles du pays de destination. Une bonne idée et une étude de marché générale ne suffisent pas ; les agents de marketing et de distribution sont essentiels pour offrir un avis d’expert sur tout, de la création de l’emballage à la mise en œuvre du produit.