Lorsqu’on décide de mettre son terrain en vente, ce qu’on souhaite c’est de trouver un acquéreur sérieux le plus rapidement possible. Pour ce faire, il existe un certain nombre de démarches à suivre que le propriétaire doit réaliser. Il en est ainsi notamment de la publicité de la vente. Elle permet à toutes personnes intéressées de prendre connaissance de la cession de votre terrain.

La publication de la vente peut se faire de plusieurs manières différentes. Cela peut se faire par le bouche-à-oreille, l’affichage dans les agences immobilières ou les sites internet spécialisés. L’objectif est de trouver acheteurs. Toutefois, pour reconnaître ceux qui sont sérieux, il existe quelques pistes qu’il convient de maîtriser. Pour les découvrir, suivez le guide.

Interroger le futur acheteur sur son moyen de financement

Il faut se l’avouer, certaines personnes justes par curiosité passent leur temps libre à visiter des terrains à vendre. Cela constitue une perte de temps considérable pour les vendeurs, mais aussi aux différents intermédiaires. La meilleure façon de reconnaître un acheteur de terrain potentiel est de lui poser des questions. Il faut savoir s’y prendre avec méthode pour le mettre en confiance. La première chose qu’il faut lui demander concerne le financement de l’acquisition.

Il faut savoir que dans la majorité des cas, les particuliers souscrivent un prêt immobilier pour financer l’achat d’un terrain. Si c’est le cas, il est important de l’interroger sur l’avancement de sa demande de crédit. Dans ce cas, on peut déjà être rassuré sur le fait qu’il s’agit bel et bien d’un acquéreur sérieux.

L’on peut aussi avoir à faire à un acheteur revendeur. Son financement dépendra alors de la vente de son propre terrain.

juger du sérieux d’un acheteur

L’acceptation par l’acquéreur de signer rapidement une offre d’achat

Il s’agit d’un signe qui ne trompe pas sur l’intention d’une personne qui vient de faire la visite de votre terrain. Il convient de rappeler que lors de la publication de la vente, le propriétaire est tenu de mettre le prix auquel il souhaite céder son bien ainsi que les conditions qu’il impose.

L’acheteur qui s’intéresse au terrain n’hésitera pas à faire une offre d’achat au vendeur. Il s’agit d’un premier pas dans la démarche de la conclusion de la vente. Cet acte est transmis au vendeur. Il dispose alors d’un certain délai pour donner suite à la proposition. Il est important de noter que le propriétaire est obligé par la loi de vendre son terrain au premier acquéreur qui lui fait une suggestion au prix et dans les conditions qui ont été fixées lors de la publicité de la vente.

Même si les cas sont rares, il peut arriver que dans la pratique, le vendeur refuse de céder son bien même si la proposition qui lui a été faite correspond aux prix qu’il a suggérés. L’acquéreur qui a émis l’offre d’achat peut alors décider d’agir en justice pour demander une réparation. L’action se termine le plus souvent par une condamnation du propriétaire au versement de dommages et intérêts.

L’on peut également juger du sérieux d’un acheteur par leur réaction lorsqu’on lui fait part d’une indemnité d’immobilisation du bien. S’il accepte sans rechigner, cela veut dire qu’il est vraiment prêt à acquérir votre terrain.