Une VMC peut-elle refroidir l’air intérieur ?

Un système de ventilation mécanique n’est pas un système de climatisation, mais il est tout de même possible de l’utiliser pour réduire la température intérieure grâce à une fonction de dérivation, par laquelle un courant d’air ne passe pas par l’échangeur de chaleur à contre-courant.

Cette fonction est particulièrement utile en été, lorsque la température intérieure augmente au cours de la journée. Lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure, le fait de contourner l’échangeur de chaleur et d’envoyer l’air extérieur plus frais directement dans la maison génère un climat intérieur plus agréable. Dans ces conditions, la fonction de dérivation automatique est activée et produit un effet de refroidissement dans toutes les pièces.

L’unité de ventilation risque-t-elle de givrer ?

Dans un climat tel que celui des Pyrénées ou des Alpes, où la température en hiver descend régulièrement en dessous de -6 degrés, il est nécessaire de pouvoir chauffer l’air d’alimentation avant qu’il n’entre dans l’échangeur de chaleur à contre-courant pour éviter le givrage. Avec une batterie de préchauffage électrique, la température de l’air soufflé peut être augmentée pour assurer un fonctionnement stable et une ventilation équilibrée jusqu’à -15 degrés.

Dans certains systèmes de ventilation, il est possible d’installer une batterie de préchauffage électrique à l’intérieur de l’unité de ventilation elle-même, tandis que dans les autres systèmes, une batterie de préchauffage électrique peut être installée dans le conduit d’air d’alimentation.

Les systèmes de VMC modernes peuvent également fonctionner sans batterie de préchauffage, car les fonctions automatiques intégrées ajustent le volume d’air de sorte que le dégivrage puisse avoir lieu sans batterie de préchauffage (voir ce site pour plus de renseignements).

Comment le système fonctionne-t-il ?

Il est important que le fonctionnement du système de ventilation puisse être adapté aux résidents de la maison et à leurs besoins individuels.

Alors qu’il est souvent judicieux, dans une maison individuelle typique, que les résidents puissent régler le système en fonction de leurs propres besoins et souhaits, la situation sera généralement différente dans un complexe de logements sociaux. Pour garantir un fonctionnement stable, il est souvent avantageux d’automatiser autant que possible la commande de l’unité de VMC individuelle, afin que les résidents n’aient pas à se familiariser avec le fonctionnement du système de ventilation.

Dans certains immeubles, les systèmes de ventilation peuvent être surveillés et contrôlés via une application, qui est disponible pour iOS et Android. En outre, des fabricants proposent un contrôleur filaire et une télécommande sans fil, qui permettent à l’utilisateur d’accéder à diverses options de contrôle.